Connect2Canada Logo

Renforcement de la gestion des frontières

juillet 16, 2019

La semaine dernière, le Canada et les États-Unis ont annoncé qu’ils allaient de l’avant avec la mise en œuvre de notre initiative Entrée / Sortie, qui permet de suivre les personnes qui entrent et sortent de nos pays. Cela signifie qu’à compter du 11 juillet, le Canada et les États-Unis échangeront des informations biographiques de base – noms complets et dates de naissance – sur tous les voyageurs se trouvant à la frontière terrestre commune. Avec cette étape, l’entrée dans un pays sert d’enregistrement de sortie de l’autre.

L’initiative Entrée / Sortie aidera le Canada et les États-Unis à prendre rapidement de meilleures décisions concernant la gestion partagée de la frontière, l’application de la loi et nos besoins en matière de sécurité nationale. Cela dit, la collecte et l’échange d’informations biographiques de base seront sans faille pour les voyageurs. Nous avons également mis en place des mécanismes de protection contre l’échange d’informations biographiques afin de protéger la vie privée des voyageurs. Comme l’a expliqué le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, dans une déclaration: «Le gouvernement du Canada est déterminé à maintenir la sécurité de notre frontière tout en protégeant les droits et libertés des personnes et a intégré la protection de la vie privée au cœur de l’initiative Entrée / Sortie. »

Alors que l’initiative de la semaine dernière est importante, beaucoup de travail préparatoire a déjà été fait pour mettre en œuvre un programme Entrée / Sortie. Par exemple, nous collectons régulièrement les informations biographiques sur les voyageurs qui entrent à l’intérieur du pays. D’ici l’été 2020, nous collecterons également les informations sur les entrées et les sorties des voyageurs arrivant dans les aéroports, bien que ces informations ne seront pas partagées avec les États-Unis.

Le Canada et les États-Unis collaborent à ce programme parce que nous savons que les informations fournies aident nos agents frontaliers et les forces de l’ordre à répondre aux voyageurs à haut risque, à gérer des situations délicates (comme les alertes Amber), à donner la priorité à l’application de l’immigration, à vérifier les informations et à prévenir les exportations illégales de marchandises contrôlées.

Articles Similaires:

Liens associés: