Connect2Canada Logo

Partenaires commerciaux à la réunion continentale de la NASCO

Partagez cette page:

octobre 3, 2019

The North American Strategy for Competitiveness (NASCO) a récemment tenu sa 25e réunion continentale à Columbus, Ohio. Des représentants du Canada, des États-Unis et du Mexique y étaient réunis, de même que des entreprises et des institutions nord-américaines. À la suite de la ratification de l’ALÉNA, NASCO a commencé en 1994 à améliorer l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie du camionnage le long du corridor de l’autoroute I-35 qui traverse le centre des États-Unis, allant du Mexique jusqu’au Canada. Depuis lors, NASCO a continué d’œuvrer à la gestion de la chaîne d’approvisionnement avec les gouvernements et le secteur privé en Amérique du Nord. Au fur et à mesure que l’Amérique du Nord est devenue plus intégrée, NASCO a également pris de l’expansion pour s’intéresser à la main d’œuvre trilatérale et à l’indépendance énergétique.

À la conférence de cette année, la principale préoccupation des participants a été d’aller de l’avant avec le nouvel AÉUMC. Les discussions se sont concentrées sur les moyens par lesquels le nouvel accord, une fois ratifié, gardera l’Amérique du Nord à l’avant-plan de l’économie mondiale. Après tout, l’ALÉNA assure le libre-échange dans un bassin de 490 millions de clients et, chaque heure, il permet des échanges commerciaux d’une valeur de 144 millions de dollars! Le total de nos échanges commerciaux de marchandises a plus que triplé depuis 1993. Le nouvel AÉUMC modernise nos règles commerciales pour faciliter encore plus ces échanges.

Joe Comartin, consul général du Canada à Détroit, a parlé du solide partenariat économique entre le Canada et les États-Unis. D’autres participants canadiens, dont l’ex premier ministre Stephen Harper et plusieurs dirigeants provinciaux, ont tous souligné l’importance de l’AÉUMC pour notre prospérité future et une économie nord-américaine forte. Ils ont également évoqué les moyens par lesquels le Canada et les États-Unis peuvent renforcer la coopération en matière de réglementation, réduire les formalités administratives et assurer la circulation efficace et sûre des personnes et des marchandises de part et d’autre de nos frontières.

Articles connexes: